Accueil  

Dérapent dans le département 75 : j-u-g-e-s huissiers mandataires no-tai-res avo-cats  gendarmes  policiers et,
 sur le reste de la France
Un autre témoignage de vache à lait typique de la justice : ici
Luc FONTAINE l'aide à m'attaquer en 2005 pour dénonciations calomnieuses, elle a perdu parce que je prouve tout. Mais pour la faire condamner pour ses fautes toujours impossibles en 2016 ! La justice entrave pour poursuivre ses magouilleurs de son milieu du droit. La prochaine audience 5 septembre 2016 avec un blocage du contradistoire (!) contre mon avocate BESSON-MOLLARD Laurence qui m'a volontairement planté pour faciliter ma dépossession totale de mes biens et revenus.

Un autre exemple ci-dessous : http://www.europe1.fr/faits-divers/un-avocat-sans-scrupules-facture-jusqu-a-15-000-euros-l-audience-2391097
L'actualité française et internationale par la rédaction d'Europe 1 - Politique, culture, faits divers, économie, médias. Un avocat sans scrupules facturait jusqu'à 15.000 euros l'audience
Publié à 13h17, le 05 mars 2015, Modifié à 16h04, le 05 mars 2015

DOSSIERS :

Un avocat sans scrupules facturait jusqu'à 15.000 euros l'audience

Par  Salomé Legrand avec Chloé Pilorget-Rezzouk

INFO E1 - Un avocat parisien profiterait de la détresse de parents en pleine séparation pour leur soumettre des honoraires faramineux, jusqu'à 15.000 euros.

L'info.  Un avocat aux méthodes douteuses aurait facturé des honoraires exorbitants à de nombreux clients, particulièrement fragilisés et affectés par leur situation familiale. Rattaché au barreau de Paris, Axel Metzker est d'ailleurs surveillé de près par l'Ordre des avocats qui, selon les informations d'Europe 1, étudie actuellement deux dossiers le concernant. Europe 1 a pu rencontrer certaines de ses victimes.

"Il m'a complètement fait rêver".  Il faut dire que Me Metzker a une astuce redoutable : il se rend directement dans les manifestations de parents divorcés pour les démarcher. Jovial, très disponible, il leur promet, comme à Elizabeth, de tout régler en un rien de temps. "Il m'a complètement vendu du rêve, en me promettant plus de pension alimentaire versée au papa et que ma fille reviendrait carrément à la maison. Et finalement, il n'y a rien eu de fait", témoigne-t-elle au micro d'Europe 1. Convaincue, la mère de famille verse 500 euros d'acompte mais s'aperçoit, quand elle se rend à son cabinet, qu'il n'est "pas fiable" et cesse tout.

14.586 euros pour une simple audience.  Me Metzker n'hésite pas non plus à entreprendre ses futurs clients sur les réseaux sociaux. C'est ainsi par le biais de Facebook qu'il a contacté René. Divorcé, l'homme vit en Martinique mais doit se faire représenter à une audience à Saintes, en France métropolitaine, au sujet de sa fille de 8 ans qui y est installée avec sa mère. "Vu la situation, il ne fallait pas que je me laisse aller avec des avocats de province, qu'il faudrait quelqu'un de pertinent, de combattif", lui aurait dit Axel Metzker. Le tarif d'un tel service ? 14.586 euros pour une seule audience. Pour justifier ces honoraires, l'avocat réclame notamment 1.000 euros de fournitures, d'impressions et de ramettes de papier.

Du bluff.  La note est salée aussi pour Stéphane, l'un des pères montés sur la cathédrale d'Orléans en 2013, et lui aussi "trouvé sur Facebook". "Au début il voulait 4.000 euros nets alors que je suis au RSA", explique ce Périgourdin. "On a négocié un virement mensuel mais il n'a pas hésité à appeler mes parents pour qu'ils complètent la somme", raconte-t-il encore stupéfait. A son client, Me Metzker affirme carrément avoir pris contact avec le président de la République. Dans l'un des mails, il écrit à Stéphane : "Cher Monsieur J***, j'ai le plaisir de vous indiquer que le chef de Cabinet du Président de la République Monsieur François Hollande m'a répondu à mon courrier. Le Président de la République saisit le Ministre de la Justice de votre dossier. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant." Il n'y eu aucune suite.

3.600 euros pour deux lettres envoyées.  Martine, quant à elle, a réglé 3.600 euros pour seulement deux lettres envoyées à son fils alors qu'elle souhaitait obtenir un droit de visite pour sa petite-fille. "Il m'a facturé des analyses de documents, des recherches juridiques et des frais de taxis. Alors des taxis pour aller où ? Je ne sais pas !", s'interroge cette femme de 57 ans qui s'est aussi vu facturer 1.000 euros d'honoraires supplémentaires. Alors au bout de quelques mois, n'ayant plus confiance, elle lui demande de tout arrêter.

Déjà sanctionné par l'Ordre des avocats.   Mais lorsque les clients manifestent leur mécontentement, Axel Metzker n'hésite pas à les menacer de porter plainte. pour antisémitisme. Contacté, l'avocat évoque d'abord un complot antisémite, puis un complot orchestré par des ténors du barreau. Du côté de ses pairs justement, l'Ordre des avocats de Paris a assuré à Europe 1 l'avoir "particulièrement à l'oil. Il a un nombre de dossiers portés devant la commission des honoraires 'sans commune mesure avec' ses confrères." L'avocat a d'ailleurs déjà été sanctionné il y a un peu plus de deux ans.

>> LIRE AUSSI - Une avocate radiée pour un million de surfacturations